MENU

Artistes

Claudine Barrin // Conteuse

Claudine Barrin est née en 1952 dans la ville portuaire de Toulon, entre deux escales. La vie de ses grands-parents comme celle de ses parents a été marquée par de nombreux séjours à l’étranger et de très fréquents déménagements. Cette enfance vagabonde a développé en elle la pente à la rêverie et la recherche de « l’ailleurs ».

C’est petit à petit, en exerçant son métier de professeur de Français, qu’elle a pris conscience de son attirance pour la voie artistique. A partir des années 1990, elle découvre l'univers des contes et s’engage de façon active dans plusieurs associations de conteurs amateurs. Elle participe à de nombreux festivals OFF, comme Brocéliande Contes et Nuits à Paimpont et Mythos à Rennes. Elle commence alors des activités parallèles à l’enseignement comme la création et l’animation d’ateliers d’écriture et de contes.

Le conte est pour elle un récit féérique qui touche en nous, réactive des « noyaux d’enfance » et peut nous plonger dans le ravissement. Ce qui l’intéresse dans l’acte de conter, c’est de faire exister cette féérie, de la donner à voir et à entendre. Il s’agit donc d’explorer toutes les pistes qui peuvent faire exister la féérie. Les plus importantes de ces pistes sont le travail sur la voix parlée et chantée d’une part et la réécriture, la recherche d’une parole personnelle et originale d’autre part.

Accompagnée de La Voix Sociale depuis mai 2017, elle met en oeuvre Vassilissa- La- Belle ou la Poupée dans la Poche inspiré des contes russes d'Afanassiev. "C'est un conte très riche qui interroge et dont la démarche est de faire entrer dans le merveilleux ; d'où l'importance de l'accompagnement musical et de la voix du conteur" détaille la conteuse. Cette dernière porte une attention particulière à saisir le sens profond du conte pour mieux le retransmettre.

Ainsi, sonorités, décor, outils, lumière, chaque élément est le fruit d'une réflexion constante dans le but de transporter son auditoire dans l'univers du récit. Claudine Barrin s'emploie aussi à adapter le récit à la compréhension des enfants. Le conte, présenté à de nombreuses reprises devant divers publics, a été bien reçu et de futures dates sont programmées.

Forte de ce succès, Claudine Barrin envisage de se lancer dans une nouvelle aventure : la réalisation d'une autre série de contes autour du thème des arbres et de la forêt. En effet, selon elle, l'arbre a toujours fasciné les hommes car il représente un symbole de la vie : "Il est la liaison entre le ciel et la terre, et pour cette raison, l'arbre est souvent présent dans les contes comme le symbole d'une métamorphose. De plus, la forêt est le lieu magique par excellence du conte."

img_1
représentation de Vassilisa devant les les CM1-CM2 de l'école Saint-Michel à Redon
img_1
représentation de Vassilisa devant les les CM1-CM2 de l'école Saint-Michel

« J’ai été très touchée par le conte russe Vassilissa- La- Belle ou la Poupée dans la Poche qui évoque de manière féérique la transformation d’une adolescente malheureuse en femme épanouie et accomplie. Le leitmotiv féérique de cette transformation est une berceuse russe que chante à Vassilissa la poupée magique donnée par sa mère avant de mourir. Cette poupée magique représente « la mère intérieure » de l’adolescente, la force cachée qui lui permettra de résister à sa marâtre d’abord, à la truculente Baba Yaga ensuite, et, à la fin, de se métamorphoser en tisseuse accomplie et en femme.»

img_3